bandeau-course-de-montagne

ISMFwch - Laetitia ROUX en or, Axelle MOLLARET en bronze : retour sur la course individuelle

chm6    Le résumé de la course individuelle par le correspondant de la FFME -

 

 - 5e titre sur une course individuelle de Championnat du monde pour la reine Laetitia ROUX, nouveau podium international pour Axelle MOLLARET et les trois seniors français dans le top 10 masculin : retour sur une course individuelle très compliquée.

 

Un parcours 100% montagne, des pentes peu fournies en neige et un tracé technique, vraiment technique. Même les plus aguerris des coureurs tricolores en conviennent : ce n'était pas une course évidente qui s'est déroulée ce matin. Et comme si ce n'était pas déjà assez compliqué, un brouillard dense a recouvert le massif. « On ne voyait rien, c'est aussi simple que ça », assure Xavier GACHET, premier français aujourd'hui, 6e à 5 minutes de la gagne. « C'était extrêmement compliqué en descente. Pour vous donner un ordre d'idée, dans la première descente, je n'ai pas dépassé les 30 km/h. »

 

Un mal qui a aussi impacté l'autre leader de l'équipe de France, William BON MARDION. Peut-être même encore plus que son coéquipier d'Arêches-Beaufort : le champion du monde en titre concédait n'être pas grand amateur des ambiances brumeuses. Elles lui ont rendu la vie impossible, notamment dans la première descente. Il parviendra tout de même à se remettre dans la course et est allé chercher la 7e place, à moins de 6 minutes de la gagne.

 

chm2

 

Certains ont pourtant réussi à s'en dépatouiller de ces conditions difficiles. Car si les deux hommes en forme du jour Kilian JORNET et Damiano LENZI prenaient le large dès la première bosse, c'est dans la descente suivante que les premiers écarts se sont faits. Ecarts qui ne seront pas incommensurables. L'Allemand PALZER reviendra sur JORNET avant la fin de la 2e bosse. Mais l'Espagnol n'avait pas dit son dernier mot : il reprendra l'Allemand et ira recoller le favori italien pour jouer la gagne sur la fin du parcours. Les deux coureurs se rendront coup pour coup dans la dernière descente et c'est finalement LENZI qui prendra l'avantage, pour moins d'une seconde sur la ligne d'arrivée. PALZER conservera sa 3e place jusqu'au bout (à 3min30 de LENZI).

 

Il y avait un troisième Français dans la course senior ce matin : Valentin FAVRE signe un solide top 10. Il prend la 9e place à moins de 7 minutes du premier.

 

Laetitia ROUX intouchable


Elle était la grande favorite. Le speaker italien sur la ligne d'arrivée n'a cessé de le répéter. Partie sur la première ligne, la reine a mené la danse dès les premiers mètres de la large piste qui menait les coureurs vers les premières conversions quelques centaines de mètres plus loin. Une position – on vous le donne en mille – qu'elle n'a jamais lâchée ! 50 secondes d'avance en haut de la première bosse. Près de deux minutes à la mi-course (malgré une chute dans la descente) et un écart équivalent à l'arrivée. Laetitia ROUX a proposé – comme souvent - une leçon de ski-alpinisme, tout en gestion sur ce parcours chaotique.

 

chm6

 

Derrière, la bagarre fut sans merci. Entre la Suédoise Emelie FORSBERG, la Suissesse Maude MATHYS et la Française Axelle MOLLARET. Si le combat semble se resserrer avant la mi-course entre la Suédoise et la Française, c'était sans compter une Maude MATHYS en grande forme dans le vertical. Elle reprend MOLLARET dans la 3e bosse, après avoir laissé sur place la Suédoise, « je n'ai rien pu faire, elle imprimait un rythme d'enfer », concède sans amertume la skieuse-alpiniste française. « Je courais au minimum pour l'argent, je suis forcément un peu déçue. Mais je n'ai pas grand chose à me reprocher... » Maude MATHYS monte sur le podium avec l'argent autour du cou, une bosse plus loin. Axelle MOLLARET sécurise le bronze. Emelie FORSBERG doit se contenter de la 4e place.

 

Derrière, la 3e Française Lorna BONNEL termine à la 10e place : tous les Français ont intégré leur top 10 respectif aujourd'hui !

 

chm10

 

Les résultats de la course espoir


Si l'Italien Federico NICOLINI prend l'or chez les hommes, le Français Samuel EQUY parvient à prendre la 4e place. « Je ne suis pas déçu, je progresse dans cette catégorie que j'ai intégré seulement cette saison. Je me rapproche de plus en plus du podium, c'est encourageant », assure le jeune coureur.

 

Simon BELLABOUVIER termine 8e d'une course compliquée. Mais le Français s'est accroché pour terminer ce parcours et intégrer le top 10 dans sa catégorie. Joris PERILLAT-PESEY a abandonné dans la première moitié du parcours.

 

Chez les femmes, Candice BONNEL termine à la 4e place, à moins d'une minute du podium ! « J'ai chuté dans la dernière descente alors que j'étais 3e. Ca me coûte la médaille de bronze », explique la Française. Léna BONNEL termine 6e et Elisa GAYET prend la 8e place.

UA-29470141-1